Je sociabilise un chat craintif : MÉTHODE 4'PAT

24.01.2018

 

 Aujourd'hui signe une article spécial pour moi, car il traite d'un thème qui me tient particulièrement à coeur. 

J'ai décidé de vous parler de mon expérience de famille d'accueil pour chats abandonnés, et notamment du rôle de la famille d'accueil dans la sociabilisation du chat ou du chaton craintif.

 

Pour écrire cet article, je m'associe à mon amie Joyce Gstalter, bénévole chats dévouée de la SPA de Colmar, et forte d'un talent et d'une expérience que j'admire terriblement dans l'accompagnement du chat craintif. Elle est à l'entière origine de la MÉTHODE 4'PAT figurant dans la seconde partie de cet article, je vous encourage à suivre ses conseils si précieux et pleins de bon sens.

 

 

LE RÔLE DE FAMILLE D'ACCUEIL

 

Après vous avoir parlé de l'adoption d'un chat à la SPA puis du rôle de bénévole, il est temps d'aborder une mission qui me passionne, celle de famille d'accueil !

J'ai été famille d'accueil à 4 reprises pour des chats/chatons sans famille. Parmi eux, ma première expérience a été avec Aldo âgé de 5 mois. J'ai entendu parler de ce chaton cloîtré, non-réceptif à la douceur et aux caresses des bénévoles, craintif voire « agressif ». J'ai eu envie de relever le défi de lui faire accepter et apprécier la vie auprès de l'Homme !

 

Pour devenir Famille d'Accueil (FA pour les intimes), les démarches dépendent de votre refuge local. À la SPA de Colmar, il faut se déplacer au refuge pour remplir un document et faire partie du registre.

Vous pouvez indiquer si vous vous sentez motivé pour vous lancer dans la socialisation d'un chat craintif, dans les soins aux chaton sans mère et non-sevré si vous savez y faire, ou plutôt accueillir un chat sociable simplement en manque d'une maison, tout est possible ! Quelques questions sur votre mode de vie afin de mieux cerner quels types de chats conviennent le mieux à votre logement et votre rythme, et le tour est joué !

Lorsqu'un chat a besoin de vous, le refuge vous contacte, et il ne reste plus qu'à emmener l'heureux élu chez vous et commencer cette belle aventure.

 

Attention, il ne faut pas oublier qu'un chat venant d’un refuge est dans la majorité des cas un chat dont on ne connait pas le passé. Cette particularité s'accroit lorsqu'il est très craintif. Vous ne pouvez pas anticiper son caractère, ses habitudes ou encore ses réactions, alors soyez à l'écoute et dans l'observation de ce nouvel arrivant à la maison.

 


Commencez par le mettre tranquillement dans une pièce séparée de la maison. Laissez-le apprivoiser cet espace avant de lui dévoiler le reste de la maison. Une arrivée en douceur est plus rassurante pour lui, d'autant plus si votre logement est spacieux !

 

 

LA SOCABILISATION DU CHAT CRAINTIF

 

Un peu d'attention sur les chats dits « craintifs, timides, sauvages » tellement peu regardés par bon nombre d'adoptants dans les refuges. Et pourtant, ce sont ceux qui devraient attirer le plus de compassion et d’attendrissement ! 

 

Ce sont des chats qui n’ont pas eu autant de chance que d’autres, et qui peuvent avoir un passé peu joyeux, dont ils ne sont pas responsables. Ce sont bien souvent les actes de l'Homme qui les ont rendus ainsi, alors pourquoi leur tourner une fois de plus le dos et les condamner ? Certains ont juste besoin d’être rassurés. D’autres ont besoin d'un vrai travail de mise en confiance. Et il n'y arriveront pas seuls.

 

Non, ce n’est pas lui qui viendra vers vous en ronronnant et se frottant à vos jambes !... Mais c’est pourtant bien lui qui a le plus besoin de vous ! Allez vers lui ! Il recule ? Et alors ? Il crache ? Et alors ! C’est uniquement sa façon de montrer sa crainte.

Dans la majorité des cas, ce même chat va littéralement se révéler sous vos caresses !

Loin d'être sauvages, c'est uniquement la peur qui les caractérise, et les empêche de venir vers vous ou de se laisser caresser. Si votre environnement de vie est calme, que vous avez du temps et de la patience, pourquoi pas tenter cette belle expérience, qui vous permettra en plus de construire un lien fort avec cet animal ? Il vous en sera d’une reconnaissance infinie, et ce sera d’autant plus valorisant pour vous d’avoir accompli un tel acte.

 

Nous pouvons distinguer les chats non sociables suivant 3 niveaux :

1) Les chats timides : ils ont peur, se mettent en retrait et restent prostrés; mais dès qu'une main se pose sur eux, ils se révèlent, se détendent, et ont finalement juste besoin d'être rassurés.

2) Les chats craintifs : ils vont être difficile à approcher, ne se laisseront pas facilement caresser, ils risquent de cracher et iront se cacher au moindre pas fait vers eux

3) Les chats sauvages : la même description que pour les chats craintifs, avec en plus la notion d'agressivité (coups de pattes ou morsures)

 

Le temps et la patience requis pour apprivoiser le chat seront alors plus ou moins longs suivant la catégorie.

Evaluer leur niveau permet d'adapter notre comportement, nos attitudes, et les astuces à mettre en place pour la sociabilisation.

 

 

MÉTHODE 4'PAT, pour 4 étapes et l'indispensable PAT : Patience - Amour - Temps

 

Voici la méthode pensée par Joyce, que nous vous conseillons pour tous les chats non sociables.

Très important : il est nécessaire de procéder étape par étape, et de ne passer à la suivante seulement que lorsque la précédente est complètement acquise !

 

ÉTAPE 1 : isoler le chat

Tout d'abord, il sera beaucoup plus facile que le chat soit isolé dans une seule pièce, en calfeutrant la plupart des petits recoins où il peut se cacher, tout en lui laissant un espace « échappatoire » où il se sentira en sécurité (une petite niche, un carton renversé, un renfoncement de mur...).

Laissez-le un ou deux jours dans la pièce, sans trop aller le voir, afin qu'il prenne ses marques, et s'approprie les lieux.

 

ÉTAPE 2 : banaliser votre présence

Il s'agit de rester assis dans sa pièce sans trop bouger. 

Être assis et se mettre à sa hauteur est essentiel, car vous constaterez vite que la position debout va l'apeurer.

Répétez cette opération plusieurs heures par jour, et ce jusqu'à ce que le chat s'habitue à votre présence, et sort de sa cachette presque naturellement, la faim et l'ennui aidant !

Suivant sa crainte, il pourra s'effrayer de choses très anodines au départ, telles qu'un éternuement, un bip de téléphone... Le but étant qu'il apprenne chaque bruit, et le banalise jusqu'à ne plus s'en effrayer.

 

Soyez toujours patient, calme et doux.

 

ÉTAPE 3  et ÉTAPE 4 : établir un contact puis caresser

Il s'agit d'évaluer ses petits points faibles ou péchés mignons qui vous aideront à l'apprivoiser : est-il très joueur ? Est-il gourmand ? Si oui, déterminez quelle est sa friandise préférée, s'il adore les croquettes ou la pâtée, le thon..? Tout est envisageable.

 

SI LE CHAT EST GOURMAND, la nourriture est une bonne astuce pour vous rapprocher de lui !

Vous pouvez lui tendre une friandise du bout des doigts sans bouger ; soyez patient, peut-être qu'il ne la prendra pas immédiatement. Mais à force, cela deviendra naturel pour lui. Il comprendra qu'il n'y a pas de danger à la prendre.

S'il ne souhaite vraiment pas la prendre de vos mains, posez la par terre devant lui. Une fois mangé, faites pareil avec une seconde, en la déposant toujours plus près de vous... Ce jusqu'à réussir à lui donner dans la main.

 

Les chats adorent et intègrent très vite les rituels. Habituez-le à lui donner une friandise chaque fois que vous arrivez dans sa pièce. D'une part, il y sera beaucoup plus attentif car ce sera avant son repas donc il aura faim, d'autre part, il fera le lien entre votre venue, et sa friandise, donc quelque chose de positif et d'agréable.

 

Vous pouvez également mettre sa gamelle de nourriture à une trentaine de centimètres de vous. S'il a faim, il devra s'approcher de vous pour manger. N'oubliez pas : ne pas brûler d'étape ! Ce n'est pas parce qu'il est tout près de vous, qu'il vous faut profiter de le caresser !

 

S'il aime la pâtée, vous pouvez également lui en offrir une gamelle ; avant de la lui poser, tendez lui la gamelle vers sa truffe, afin qu'il la sente.

Petit à petit, il fera une fois de plus le lien que bonne chose = vous. Donc vous =  plaisir et positif.

 

Régulièrement, tendez votre doigt vers lui afin qu'il le sente et qu'il s'habitue à votre odeur. Sans geste en trop.

Une fois qu'il prendra naturellement cette friandise dans votre main, ou qu'il se gloutonne sur sa pâtée, prodiguez lui une petite caresse. S'il recule, arrêtez vous là. Ne jamais le forcer ou le retenir, sinon vous risquez de rompre la confiance déjà gagnée.

 

SI LE CHAT EST JOUEUR (souvent le cas les chatons) c'est un très bon point pour se rapprocher de lui, mais aussi pour son moral ! L'idéal est de se procurer une canne à pêche de jeu avec un plumeau au bout.

Cela permet de jouer avec lui à distance, sans lui faire peur, tout en le rapprochant de vous sans même qu'il s'en rende compte. Une fois ce jeu banalisé, n'hésitez pas à lui prodiguer l'air de rien, une petite caresse sur le dos à chacun de ses passages, tout en le faisant jouer.

S'il sursaute au contact de votre main, habituez le d'abord à être touché avec la canne. En jouant avec lui, vous le caressez du bout de la canne. Une fois cela intégré, votre main pourra reprendre le relai !

 

Le mieux sera d'être seul au départ. Il ne faudra pas lui imposer trop de choses en même temps (plusieurs personnes à intégrer, un autre animal, de la musique...),  il faut lui laisser appréhender chaque nouvelle chose l'une après l'autre, pour ne pas le stresser ou le perturber.

Une fois qu'il aura acquis votre présence et sera moins peureux, vous pourrez alors lui présenter une seconde personne. Il en aura peut-être un peu peur au début, mais les trois quarts du parcours seront déjà faits pour lui..

 

 

LES POINTS ESSENTIELS DE LA MÉTHODE 4'PAT

- Isolez le chat

- Banalisez votre présence

- Identifiez les points faibles du chat : jeu, gourmandise...

- Etablissez un contact

- Passez progressivement aux caresses

- Consolider chaque étape avant d'entamer la suivante

- Patientez... Encore, encore... Et encore

- Profitez enfin de votre relation privilégiée !

 

Les chats dans cette situation ont une immense barrière de crainte, il suffit de la faire tomber. Et derrière, vous découvrez de vraies perles !

Vous constaterez par vous même qu'un chat ne cesse d'évoluer : Après plusieurs mois il pourra encore vous faire découvrir de belles choses sur lui.


C'est le cas d'Aldo, qui a quitté mon foyer après 1 mois en famille d'accueil. Encore craintif après ce mois, il eu la chance d'être adopté par une amie qui lui a offert la patience et le calme qu'il demandait.
Ce sont ces 2 qualités qui ont rassuré Aldo, qui est aujourd'hui un chat fidèle et câlin. Après 1 an de vie commune, il dort chaque nuit avec ses adoptants, leur réclame des caresses, et leur accorde une place unique dans sa vie : eux seuls réussissent à vivre autour de lui sans qu'il ne les craigne !

 

Aldo à la SPA

Vous constaterez qu'il était cloîtré dans sa litière. C'est un comportement de réassurance, car il cherche ainsi à se blottir dans un petit espace et à se rapprocher de ses odeurs qui sont un repère pour lui tant il est apeuré.

Aldo en famille d'accueil

Voyez l'évolution de la position des oreilles... De plus en plus hautes, c'est bon signe !

Aldo dans sa famille adoptive

Avec son amie Nori

 

EN VIDÉO

Pour terminer cet article sur plein de douceur, je vous propose une vidéo retraçant quelques mois de travail avec Aldo : la première image lorsqu'il est caressé par les bénévoles de la SPA, puis en famille d'accueil chez moi, et enfin le plein d'amour sous les mains de son adoptante !

 

Un grand merci à Joyce pour ses précieux conseils lors de l'arrivée d'Aldo à la maison, et pour son engagement sans concession auprès de tous les animaux qu'elle rencontre !

 

Please reload

  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Grey Circle
Articles récents
Réseaux sociaux
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now